Logo alliance forêt boréale

Notre industrie forestière, un exemple

Je travaille depuis plus de 34 ans dans l'industrie du papier et de la forêt et je peux vous confirmer que nous sommes les plus grands défenseurs de la forêt boréale, de la faune et de l'équité envers les Premières Nations. Depuis un bon moment, il y a des organismes tels que Greenpeace qui accusent à outrance des entreprises comme la nôtre de ne pas respecter les normes établies. Tout cela est faux ! Nous sommes les fils de nos pères qui avons appris à récolter, à replanter, à exploiter d'une façon responsable notre plus belle richesse naturelle; la forêt. Cette richesse est renouvelable tel un champ de blé et nous sommes un exemple au Québec en matière d'environnement, nous avons les normes les plus sévères et malgré tout, on nous accuse gratuitement de n'importe quoi, sans même avoir de sources vérifiables. Je considère que c'est une insulte envers la population du Québec. En fait, plus de 90 % de la forêt publique québécoise est certifiée par un organisme de renommée internationale (FSC, CSA, SFI).

Nous allons démontrer en 2015 que les compagnies forestières respectent les normes et pour ce qui est de certaines entorses à ces normes telles que la protection du caribou forestier et les relations avec les Premières Nations, il ne faut pas oublier que c'est aussi la responsabilité du gouvernement du Québec, même des syndicats et de la population en général. C'est socialement que nous allons régulariser la situation pour un avenir meilleur pour tout citoyen québécois car la forêt est une richesse qui nous appartient et qui fait partie de notre développement économique. L'industrie forestière est à l'heure des décisions cruciales pour son avenir et des investissements intelligents vers de nouveaux produits. Il faut donc une stabilité et des garanties pour que les entreprises forestières investissent de nouveau au Québec.

C'est ensemble que nous avons développé le Québec grâce à la forêt et c'est ensemble que nous devons continuer d’assurer son développement pour les générations à venir.

Commentaires